Le cahier des charges : Le support indispensable à la bonne réussite d’un projet – Mise à jour

L’élaboration d’un cahier des charges peut être laborieuse pour certains. Cependant, en respectant certaines regles, celui-ci peut-être un serieux atout à la réussite d’un projet.
Au sein de l’entreprise, le cahier des charges permet de formaliser les besoins et à les expliquer aux différents acteurs pour s’assurer que tout le monde est d’accord. Ceci oblige à définir des objectifs quantifiés pour l’entreprise. Ce document sert ensuite à sélectionner le prestataire puis à gérer la relation tout au long du « projet ». Ce référentiel contractuel partagé par le prestataire et l’équipe chargée du projet en interne, le cahier des charges est donc le principal outil de communication du chef de projet.
Il ne faut jamais perdre de vue que le cahier des charges vit tout au long du projet. C’est pourquoi ce document doit obligatoirement être facile à la lecture et il doit donner envie de le lire. Imposer une lecture fastidieuse serait le meilleur moyen pour que personne ne l’utilise. Sa rédaction doit favoriser les résumés, les listes à puces et les tableaux. Ce document doit être le plus synthétique possible.
guide gestion box

La réalisation d’un cahier des charges permet :

– de structurer le projet,
– de clarifier ses idées
– d’identifier les différents besoins
– d’assurer la bonne compréhension de projet par le prestataire concerné

La première règle est de rédiger rigoureusement son cahier des charges afin de maîtriser le coût de mise en oeuvre du progiciel.

Il convient de stucturer le cahier des charges de la manière suivante :

– Présentation de la société
– Présentation de l’environnement technique actuel (matériel, logiciels, développement)
– Présentation générale du progiciel (fonctionnalités attendues)
– Définition des contraintes préalables au paramétrage du logiciel (récupération de données….)
– Identifier les utilisateurs et leurs droits
– Décrire l’environnement matériel souhaité (cloud, local…)

Il est également nécessaire de décrire l’objectif a atteindre au changement de progiciels.
Au préalable, il faut identifier les différents utilisateurs concernés par le projet :

Exemple d’acquisition d’une solution comptable :

– Brigitte Duran Fonction : Chef Comptable Utilisation du progiciel : Saisie des écritures, réalisation d’états, rapprochements bancaires

Ensuite, la définition des contraintes techniques est importante pour la bonne marche du projet bien que le progiciel cible est susceptible de changer sensiblement le parc informatique compte-tenu des préconisations techniques souhaitées par celui-ci.
Il faut donc définir le parc actuel (serveur, pc) de l’ensemble des utilisateurs concernés.

Pour la rédaction des besoins fonctionnels, il est capital de fixer les priorités des fonctionnalités souhaités. Par exemple, à la lecture du cahier des charges, une fonction souhaitée qui n’est pas d’une grande importance peut augmenter sensiblement le budget de mise en oeuvre.
C’est la raison pour laquelle, la règle des priorités fonctionnelles est indispensable afin de donner une plus grande latitude au prestataire et ainsi trancher sur certains points fonctionnels du projet.

Les contraintes logicielles sont de deux ordres : l’environnement d’exécution du logiciel seul et l’interaction du logiciel avec le système d’exploitation et d’autres logiciels.

La rédaction d’un cahier des charges est l’étape indispensable pour la réussite de votre projet logiciel. Vous tirez parti de tout ce travail accompli en amont du démarrage du projet en clarifiant votre besoin.

Related Posts

Pour plus d'informations, merci de bien vouloir compléter le questionnaire ci-dessous.